Les iles du salut

A l'ancre devant l'ile Royale

Nous avons mis 9 jours pour venir du Brésil (Jacaré) : une navigation pas facile car il faut se "retaper" la traversée du poteau noir avec tous ses grains, sa pétole et sa mauvaise humeur !!! 🤭 Nous avons aussi subit une tempète tropicale (35kts pendant 16h00, toute la nuit du 08 au 09 avril) : j'ai du prendre le troisième ris à la GV !!! 🤒 C'est pourquoi, nous sommes heureux d'être au mouillage devant l'ile Royale (mouillage des cocotiers) dans les iles du Salut. Repos et ballade sont au programme dans ces iles très paisibles.

Les iles du Salut sont au nombre de trois : l'ile Royale, la principale ou nous sommes au mouillage, l'ile Saint Joseph ou réside un peloton de la Légion Etrangère et l'ile du diable qui est inaccessible. Toutes ces iles baignent dans des courants puissants. Les passes entre les iles sont difficiles pour la navigation.

  • Nous y sommes, c'est indiqué !!!

  • Très bien entretenu : c'est le CNES qui gère ...

  • mouillage des cocotiers, il porte bien son nom.

  • La maison de l'administrateur du bagne, transformé en mini musée

  • L'hôpital à coté du phare ... dans son jus

  • Le seul hotel restaurant des iles : on y mange très bien.

  • Vestige de l'ancien téléphérique vers l'ile du diable

  • L'ile du diable, tristement célèbre pour avoir eu comme bagnard le Capitaine Dreyfus. Réputée inaccessible, seul un téléphérique permettait de communiquer ...

  • Notre petit groupe en vadrouille avec Hélène et Marc de "Show devant" (First 42)

Kourou

Le plan ...

Une petite matinée de navigation nous emmène des iles du Salut à Kourou, devant la ville et le ponton du CNES, à l'ancre dans le fleuve Kourou.

Kourou, tout en étant une jolie petite ville, ne présente pas de charme particulier. Pour nous, cette escale est importante pour visiter le centre spatial Guyanais 🤪

 

Bois mort sur la plage de Kourou

Visite du centre spatial Guyanais

Maquette de Ariane 5

Pour visiter le CSG, il faut prévenir et s'inscrire au moins 48h00 à l'avance par internet. Puis, ils vous font parvenir une invitation après un contrôle des identités. En gros, il faut montrer "patte blanche" !!! 😀 ce qui parait tout à fait évident vu l'importance du site.

La visite s'effectue dans un bus (climatisé) dans un confort parfait. Les sites visités sont : le pas de tir Soyouz, le pas de tir Ariane 5, le centre de lancement n°3 et la salle Jupiter. C'est vraiment super intéréssant, cela dure près de 3 heures et l'on ne s'ennuie jamais. 

Après cette visite, nous avons fait le tour du musée de l'aérospatial, une fois de plus, c'est très plaisant et très instructif.

 

  • Le pas de tir Soyouz avec son immense fosse de déviation des gaz ... vraiment impressionnant. Les pylones au nombre de 4 sont destinés à faire une cage de Faraday autour du lanceur.

  • Le pas de tir Ariane 5 avec les deux déflecteurs des gaz en latéral, et à gauche, l'immense tour remplie d'eau destinée à refroidir le site et à diminuer les vibrations lors du décollage.

  • Nous arrivons au centre de lancement ...

  • C'est écrit ...
    Ce centre peut indifférement tirer un Soyouz, une Ariane 5 ou un Véga.

  • Bon, et bien c'est ou le bouton de mise à feu ???????

La salle Jupiter, loin du pas de tir : c'est ici que sont données les ordres de tir, devant les clients, la presse, les politiques etc

Promenade en pirogue puis en forêt

Avec les copains Hélène et Marc, nous avons entrepris une ballade en forêt. Evidemment, un guide est absolument indispensable pour ce faire. C'est dans le village de Javouhey, village Hmong, que notre périple commence.  

De bien belles sensations que cette ballade en pirogue ...

  • M. Lee, notre guide pour cette randonnée, et aussi instructeur de survie en forêt équatoriale pour la Légion Etrangère !!! A sa ceinture, la machette Hmong, une arme redoutable ...

  • C'est très sombre, c'est très dense, un rayon de soleil perce, mais c'est rare ...

  • Il ne faut surtout pas sortir du sentier !!! Une grande connaissance du terrain est indispensable, de plus, la faune est présente et pas toujours "amicale" !!!

  • Lianes tortueuses

  • Monstrueuses racines qui serpentent : elles peuvent faire jusquà 1m80 de haut et aller à 200m du tronc !!!

  • Un arbre catédrale : lorsque l'on frappe le tronc, il résonne et s'entend très loin dans la forêt. C'est un excellent moyen pour se signaliser ...

Saint Laurent du Maroni

AragoRn amarré à une bouée

24h00 de navigation est nécéssaire pour rejoindre Saint Laurent du Maroni depuis Kourou. La remontée du fleuve Maroni est bien balisé, mais attention au moment d'inattention : une erreur de trajectoire et c'est l'échouage assuré dans la vase. C'est ce qui nous est arrivé !!! 🤒 1h00 pour me sortir d'un "mauvais pas" devant Saint Laurent !!!  J'ai attrapé la suée de l'année, et Corinne n'en menait pas large !!! 🤭

Nous sommes accueillis par la marina qui gère des coffres, un ponton et un lieu de rencontre (un bar) des plus chaleureux. Je recommande chaudement cette escale en Guyane : très jolie ville, habitants très sympatiques et services de la marina toujours en accord avec nos désirs 🙂🙂🙂

 

  • Une végétation luxuriante et impénétrable en bord de fleuve

  • Juste devant le ponton, un petit cargo échoué depuis 1920, et la nature reprend ses droits ... incroyable, c'est une ile

  • Le ponton et la marina ... et aussi les eaux boueuses du fleuve Maroni

  • Le bagne de Saint Laurent, la aussi ...

  • Statue en hommage aux bagnards

  • Notre QG, le bar de la marina, et la, ce n'est pas le bagne !!!

Visite du bagne

Visite du bagne

Visite du bagne

Visite du bagne

Visite du bagne

  • Très belle architecture créole, ici le palais de justice

  • La mairie, enfin je pense !!!

  • Une batisse "bourgeoise" ...

  • Les rues de la ville sont très larges

  • L'humidité ambiante laisse des traces sur les constructions

  • Plage d'embarquement pour passer au Surinam, de l'autre coté du Maroni ...

  • Le marché, des couleurs plein les yeux ...

  • Il y a de tout, fruits et légumes que nous ne connaissons pas ...

  • Mesdames, messieurs, il y a le choix ...

Et des fleurs ...

Corinne est tombé à l'eau, le "dragon" vient la sauver !!! Nan, j'déconne !!! C'est un exercice de la sécurité civile juste à coté d'AragoRn ...