Salvador de Bahia (Terminal Nautico)

La superbe capitainerie, le petit port de pêche et les pontons et mouillages.

Après presque 8 jours de navigation fatiguante, au prés, depuis Fernando de Noronha, nous débouchons dans la "baie de tous les Saints". Il est 04h00 local, il fait nuit, les lumières de la ville dominent la profondeur de l'obscurité. J'aperçois la digue protectrice de la marina (terminal nautico) et son feu de signalisation, nous jettons l'ancre dans l'avant port. Le mouillage devant la marina est très encombré d'embarcations de transport de passagers. De plus, ces bateaux genre "caîque" possèdent des bouts dehors extrêmement longs, invisibles la nuit donc dangeureux pour nous. 06h00, le soleil se lève dans un flamboiement intense rouges et jaunes. Nous contactons la marina sur le 16 pour obtenir un emplacement, on nous répond en Français !!! Quel bonheur !!! 🙂Dominique gérant Français de cette marina nous accueille sur le ponton avec gentillesse et bienveillance. Nous mettons le pied sur le ponton : ça y est, nous sommes sur le continent sud-Américain.
Nous l'avons fait 🤪, nous avons lié l'Europe et l'Amérique du sud par notre trace à travers l'Atlantique. AragoRn est fier comme un bar tabac, cul à quai sur pendille avant, mais il est bléssé : un tube de l'enrouleur de génois est sectionné net 60 cm au dessus du tambour. Il est temps de faire une pause ici pour réparer tous ces bobos, nous en avons tous besoin ... Il est temps aussi de gouter l'atmosphère du Brésil, odeurs, musiques, couleurs se mélangent dans un feu d'artifice perpétuel. Nous avons vraiment changé de "monde", l'ambiance est très différente de ce que l'on peut ressentir en Europe ou en Afrique.
Ici, c'est Brazil et c'est unique ... 💋💋❤

La vue sur le centre ville du pont d'AragoRn, sympa le matin au petit déjeuner ...

  • Les jolis bateaux de transport des touristes, appelés communément chez nous "traine couillons"

  • L'impressionnant escalator qui permet de monter dans la ville haute rapidement

  • Palais sur la place haute de l'escalator

Les rues de la vieille ville,

une délicieuse ballade ...

des couleurs chatoyantes

C'est tranquille et ...

joyeux.

  • Quelques églises ...

  • La religieux occupe une place importante au Brésil.

  • Façade richement décorée.

  • Boutiques colorées ...

  • Bien achalandée ...

  • Place dans le centre historique

  • Du monde ... et de la musique !!!

  • Vous n'avez pas le son, mais ça "envoie" très très fort ...

AragoRn est réparé. L'enrouleur de génois a été déposé, le tube ressoudé, puis remontage de l'enrouleur avec comme difficulté majeure, la remise de l'étai avec le gréement poussant sous tension !!! Une aprés-midi a batailler !!!
Un des arceaux du bimini a aussi été ressoudé, il été cassé depuis Madère !!!

  • La musique, mais aussi la peinture

  • très présente dans las rues

Nous allons quitter Salvador de Bahia avec le sentiment de n'avoir "qu'éffleurer"  la connaissance de cette super jolie ville. Mais notre temps est compté, nous devons nous remettre en route. Une mention spéciale pour la marina, placée au coeur de la ville, avec toutes les commodités pour bien vivre son escale et l'accueil chaleureux de Dominique, le maitre des lieux. Terminal Nautico, une halte à ne surtout pas manquer 😋❤

Itaparica

La sérénité du mouillage devant le village d'Itaparica

Après une longue escale à Salvador de Bahia, nous mettons l'ancre devant l'ile d'Itaparica, une ile à seulement 12NM devant Salvador. Il est important de bien choisir son horaire de départ car la baie se remplissant et se vidant au gré des marées, elles  provoquent un courant conséquent. Noue partons vers midi et 2 heures après, la "grosse mémère" plus 35m de chaine sont au fond de l'eau devant le village d'Itaparica. Le mouillage est d'un calme "Olympien", en contraste avec la vie trèpidente et bruyante de Salvador. Au programme : visite tranquille et plage à gogo ... 😋

 

  • Le plan de la baie

  • Couleur, toujours des couleurs ...

  • Un resto ou nous avons mangé

  • Du jaune ...

  • Un place "fraiche" !!!

  • Le fort devant une des nombreuses plages

A chaque coin de rue, boisson et nouriture sont proposées ... à l'ombre, tout de même !!!

  • L'art de vivre à la Brésilienne

  • Une plage

  • Les bancs de sable qui découvent à marée basse : des plages tranquilles idéales, et notre fidèle annexe ...

  • Le repos ...